{ META} timbres de france :: côte
timbres de france Index du Forum

timbres de france
Forum d'entraide des philatélistes.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

côte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    timbres de france Index du Forum -> Archives -> Timbres étrangers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MARTINEAU


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2012
Messages: 2
Localisation: thiviers

MessagePosté le: Mer 13 Juin - 01:01 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Bonjour
Pouvez vous me donner la côte de ces timbres?
En attendant,merci pour vos compétences, votre humour et votre gentillesse.
Jacques




http://www.sendspace.com/file/7b9e9g
http://www.sendspace.com/file/uk6lm4
http://www.sendspace.com/file/uovix6
http://www.sendspace.com/file/k9wbxo
http://www.sendspace.com/file/wy09o5
http://www.sendspace.com/file/wpcfn2
http://www.sendspace.com/file/5bfiv6


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Juin - 01:01 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fuciflora57


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 3 140
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 13 Juin - 20:59 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Bonsoir Martineau, le premier timbre 006 poste locale de Russie je n'ai pas la cotation actuelle, dsl
Le second 001, est ici d'un entier postal de Prusse, à conserver mais pas d'estimation à donner.
Le troisième timbre 005, Russie 1922 surchargé, estimations de l'ensemble 5 euros.
le quatrième 007, je pense qu'il s'agit ici d'une vignette émise pour les chemins de fer Russe, pas de valeur marqué donc pas un timbre.
Timbre 009, timbre d'union soviétique mais pour l'instant je n'arrive pas à le localiser.
Timbres 010, fragment d'entier postal d'Amérique, pas d'estimation à donner car de nos jours se collectionne en entier, les fragments ne sont plus recensé nulle part.
Timbre 011, année 1924 surchargé de Bolivie - de 1 euros.


Fuciflora57
_________________
Nul ne possède tout le savoir, sachons cependant le partager avec autrui !!!!!
n'hésitez pas, rejoignez nous sur http://www.timbres-de-france.com/
http://www.france-timbre.fr/index.php


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
KALENDOR56
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Juin - 10:32 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Coucou les copains !

Pour le 009, je viens au complément.
Le timbre de base est l'Yvert N° 201. La surcharge a était émise pour la ville de Tchita, ville situé au sud est de la sibérie. L'émission est de 1923 (avec la surcharge), du coup le lien est simple, Tchita était la capitale de la république d'extrème orient de 1920 à 1922, et commence à voir son statut muter. Pour être plus complet sur l'histoire, voici l'extraction wiki :


Le site de Tchita a été peuplé pour la première fois en 1653 par le cosaque Piotr Beketov mais la ville a grandi à l'ombre de sa voisine Nertchinsk, et ce jusqu'au XXe siècle. Après le coup d'État manqué de 1825, de nombreux décembristes furent exilés à Tchita, d'où son surnom de « ville des exilés ». Beaucoup d'entre eux étaient des intellectuels et des membres de la classe moyenne, leur arrivée eut ainsi un effet positif sur la ville. Ils participèrent à l'éducation des habitants de la ville et y développèrent le commerce. Tchita devint ainsi rapidement une importante ville commerciale de Sibérie, en particulier pour des ressources telles que le bois, l'or puis l'uranium. Tchita a reçu le statut de ville en 1851.
Peut-être à cause de l'influence de ses exilés révolutionnaires, Tchita devint un important lieu de révoltes des travailleurs au début du XXe siècle, en particulier après que Gueorgui Gapon et ses travailleurs furent massacrés à Saint-Pétersbourg en 1906. De nombreuses manifestations eurent ainsi lieu dans la ville jusqu'à la prise du pouvoir par les révolutionnaires qui déclarèrent la « République de Tchita ». Après l'envoi de troupes par le Tsar, la révolte fut durement réprimée et le nouveau gouvernement mis en place défait.
De 1920 à 1922, Tchita fut la capitale de la République d'Extrême-Orient. De 1930 à l'effondrement du communisme, Tchita fut une ville fermée. Durant cette période, il était interdit aux étrangers d'entrer dans la ville, de même que pour de nombreux Russes sans un permis de travail spécifique. La justification de la fermeture de la ville semblant être sa forte proximité avec la Chine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux prisonniers japonais furent conduits dans la ville et travaillèrent principalement dans la construction. Ainsi, aujourd’hui encore, on trouve à Tchita de nombreux bâtiments avec un style très différent de celui des autres bâtiments et pouvant parfois rappeler ceux que l'on trouve au Japon.
La ville garde le souvenir des plans quinquennaux soviétiques qui entendaient développer la région.




Côte neuf et oblitéré : 50cts
La surcharge signifie : le genre de A cyrillique et le B sont les initiales de Dalnii-Vostok, qui signifie extrème orient. Le mot cyrillique du bas signifie "or" (je sais, ça en fait des lettre pour un petit mot Smile , Car ces timbres ont était émis durant la période du rouble-or.
Le rouble-or, c'est une particularité de la Nouvelle politique Economique. Pour comprendre dans quoi ellle s'inscrit, voici une autre extraction reprenant les phases de mutation du rouble :
Histoire
À la fin de la Première Guerre mondiale, le rouble impérial russe avait déjà été réévalué trois fois en trois ans.
Après la Révolution d'octobre de 1917, le pouvoir en Russie passe aux mains des bolcheviks. L'idéologie communiste prône la suppression de l'« argent » au terme de la construction de la société sans classe sociale. En 1919, la RSFS de Russie introduit les « unités (du trésor) soviétiques » (совзнаки, du советские казначейские знаки, les sovznaks) qui remplissent le rôle de l'argent jusqu'à l'arrêt de leur émission le 4 mars 1924.
La première série de roubles soviétique, en tant que monnaie à part entière, fut introduite le 1er janvier 1922 sous les Soviets à un taux de 1 « nouveau » rouble contre 10 000 sovznaks. Seuls des billets de banque de cette première série ont été émis.
Cette première série resta en circulation jusqu'au 31 décembre 1922. Elle fut remplacée par une deuxième série un taux de 100 sur 1 au 1er janvier 1923. A nouveau, seuls des billets de banque furent émis, de 10 kopecks à 25 000 roubles. C'est dans cette série, au début 1924 que les premiers billets de banque furent émis au nom de l'URSS comportant l'emblème de l'État avec 6 bandes autour du blé, avec les inscriptions dans les quatre langues des républiques constitutives de l'Union : RSFS de Russie, RSFS de Transcaucasie (RSS d'Azerbaïdjan, RSS d'Arménie et RSS d'Géorgie), RSS d'Ukraine et RSS de Biélorussie. Les billets étaient de 10 000 roubles, de 15 000 roubles et de 25 000 roubles.
Dès le 7 mars 1924, une nouvelle réforme eut lieu en pleine période de la NEP, avec la mise en circulation d'une troisième série de roubles dont un « rouble or » d'une valeur de 50 000 roubles de 1923. Cette réforme a également vu l'introduction des tchervonets (червонец), d'une valeur de 10 roubles. Les premières pièces en rouble soviétique ont commencé à être frappées à partir de 1924, les billets de banques étant émis pour des valeurs supérieures à 10 roubles et dans les tchervonets.
L'unité monétaire de l'URSS devint non convertible dès 1932 (lorsque le commerce en tchervonets convertibles en or fut suspendu), et ce jusqu'à la fin des années 80. Il était impossible (pour les citoyens et les entreprises d'État) d'acheter ou de vendre librement des devises étrangères bien que le taux de change soit fixé (à un niveau artificiellement élevé) et publié régulièrement.
Une nouvelle dévaluation du rouble eut lieu juste après la Seconde Guerre mondiale en 1947, avec un taux de 1 « nouveau » rouble pour 10 « anciens » roubles.
Le dénomination de 1961 était une répétition de la réforme de 1947, avec la même application des limites de change des anciens roubles-papier en nouveaux. Le rouble soviétique de 1961 était formellement égal à 0,987412 g d'or, mais l'échange en or n'était jamais assuré. Le rouble n'était plus lié à l'étalon or. Son taux de change nominal fut fixé aux alentours de 0,62 dollars (10FF) pour un rouble.
Dès la fin 1989, suite à la libéralisation de prix dans un contexte de pénurie de biens et de services, l'URSS a connu une inflation galopante allant jusqu'à plus de 2000 %/an ce qui a fait perdre au rouble sa valeur de plusieurs milliers de fois en quelques années.
Après la dissolution de l'Union soviétique en 1991, le rouble est demeuré la devise de la Fédération de Russie et de la Biélorussie. En Russie, le rouble soviétique est resté en circulation parallèle au nouveau rouble russe jusqu'au 7 août 1993, la date de fin de son retrait.


Rouble transférable

Le rouble transférable (russe : переводной рубль) fut une unité monétaire scripturale basée sur le rouble soviétique et utilisée jusqu'en 1991 au sein du Comecon, pour le calcul de la valeur des échanges commerciaux et des montants de dette entre les pays-membres de cet organisme économique du bloc de l'Est. Après la dissolution du Comecon en 1991, des frictions ont apparu entre les États de l'ancien bloc, et surtout vis-à-vis la Russie (héritière des actifs et des obligations de l'URSS) quant à la conversion des montants de dettes des États du Comecon depuis le rouble transférable dont le taux de change fut considéré comme sensiblement surévalué.


Revenir en haut
Fuciflora57


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 3 140
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 16 Juin - 13:03 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Salut Kal, ben dis donc toujours autant de lecture dans tes interventions  Okay  merci pour l'éclaircissement sur ce timbre.


Fuciflora57
_________________
Nul ne possède tout le savoir, sachons cependant le partager avec autrui !!!!!
n'hésitez pas, rejoignez nous sur http://www.timbres-de-france.com/
http://www.france-timbre.fr/index.php


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
KALENDOR56
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 18 Juin - 22:36 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Je reviens à la charge Smile
Pou le n°007
C'est le N° Yvert 186, émis en 1922 au profit des victimes de la famine.
30cts neuf et 2€50 oblitéré. Rare sur lettre, les côtes tournent à 150€ pour les 4 exemplaires de la série.

Comme tu le dis Fuci, c'est assez spécial, car pas de faciale, mais du coup cela touche à ce que je disais plus haut. Ils étaient émis au moment d'une réforme du rouble et donc de fortes fluctuation. Ils étaient vendus 25 roubles, dont 5 partaient aux affamés.


Revenir en haut
Fuciflora57


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 3 140
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 22:50 (2012)    Sujet du message: côte Répondre en citant

Salut Kal, merci pour cet éclaircissement concernant ce timbre, je me coucherai moins bête ce soir  Wink  j'étais parti sur une vignette, pas étonnant que je n'arrivais pas à la trouver..


Fuciflora57
_________________
Nul ne possède tout le savoir, sachons cependant le partager avec autrui !!!!!
n'hésitez pas, rejoignez nous sur http://www.timbres-de-france.com/
http://www.france-timbre.fr/index.php


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:17 (2016)    Sujet du message: côte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    timbres de france Index du Forum -> Archives -> Timbres étrangers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com